Guillaume LOUIS, conteur, musicien

Cadre éducatif du spectacle:

Le spectacle "La Nuit du Cochon" s'est construit autour de projets sur le sommeil, s'adressant aux parents et aux enfants au sein d'une école maternelle ou d'un centre social. Souvent il s'agit d'un premier spectacle pour les enfants. Alors le spectacle s'est accompagné de tout un dispositif de médiation, avec des interventions préalables abordant certains thème du sommeil, et permettant aux enfants de se familiariser avec l'univers et les codes du spectacle (écoute, confiance, respect, interactivité contrôlée...). Dans certains cas même, suite au spectacle, l'histoire est partagée sous forme écrite et fait l'objet d'un atelier d'illustration avec les enfants et/ou familles, afin d'aboutir à un livre illustré.

Les deux séances préliminaires se sont organisées sur deux thèmes, avec deux dispositifs d'histoire/collectage autour du sommeil:

- Les rituels du couché: un lutin rentre dans sa maison et cherche le sommeil, mais il est un peu tête en l'air et ne sait plus où il l'a rangé. Il demande des conseils au grand miroir de son armoir, car de l'autre côté du miroir vivent des enfants sages qui ont réponse à tout. Ainsi pas à pas, nous revoyons les étapes préparant le couché, et créons une culture commune au sein de la classe, où chacun s'est exprimé sur ses rituels particuliers et a pu observer l'espérience des autres.

- Les rêves et les cauchemars: un orgre mangeur de rêve rode dans le village et déguste chaque nuit les rêves des habitants. Pour se défendre le village décide de lui concocter un concentré de cauchemars qui va lui couper l'appétit. Cela fonctionne si bien que l'ogre cesse de manger. Il finit même par devenir tout petit et par se plaindre d'avoir faim. Alors les villageois décident de lui raconter un concentré de beaux rêves avant d'aller dormir: ainsi l'ogre bien nourrit s'endort en même temps que tout le monde et devient fréquentable.

Le spectacle "La nuit du cochon" fait une sytnhèse des deux séances préliminaires. Certaines contributions d'enfants sont ajoutées durant la narration du cauchemar, celle du rêve et quand l'ours donne des conseils sur la façon de se préparer à vivre sa longue nuit.

Sur un dernier temps, lorsque l'histoire est partagée à l'écrit et que les enfants sont invités à un travail d'illustration, cela leur permet de travailler la temporalité de l'histoire: je fait ce dessins pour ce moment précis de l'histoire, situé entre deux autres moments, entre deux autres dessins. L'illustration est souvent l'occasion de découvrir de nouvelles techniques graphiques ou plastiques, et permet au institutrices ou aux familles de s'approprier en partie le projet.

Découvrez ci-dessous deux livres réalisés avec Familles Rurales en Relais

La Nuit du cochon, Baccarat

Nuit Du Cochon Azerailles

‹div class="push"›‹/div›